La détermination du revenu d’un parent entrepreneur et la prise en considération des Bénéfices non répartis (BNR)

26 août 2022

Dans la majorité des litiges familiaux, le revenu des parties sera examiné et utilisé, notamment dans le calcul de la pension alimentaire pour enfant ou au bénéfice de l’époux. La détermination du revenu des parties est parfois un exercice complexe, notamment lorsqu’elles ont droit à divers avantages non imposables ou encore lorsqu’elles exploitent leur propre entreprise et qu’elles peuvent déduire à des fins fiscales des dépenses non admissibles pour une personne salariée1.

Dans ce contexte, des ajustements sont parfois nécessaires afin de transposer le revenu d’une partie en un revenu brut imposable équivalent aux fins du calcul d’une pension alimentaire.

C’est dans ces circonstances que les juges peuvent prendre en compte dans la détermination du revenu d’une partie, en plus du salaire et des dividendes reçus par cette dernière, les bénéfices non répartis (BNR) de l’entreprise dans laquelle elle est actionnaire2. Ainsi, le revenu brut retenu aux fins de calcul peut différer de manière significative du revenu fiscal.

Qu’est-ce qu’un bénéfice non réparti :

Le bénéfice non réparti est le montant qui demeure dans une entreprise une fois tous les coûts variables, les coûts fixes et les impôts soustraits des profits auxquels on retranche aussi les dividendes payés aux actionnaires. Le BNR est donc une partie des capitaux propres de l’entreprise.

Quelle proportion des BNR peut être retenue dans l’établissement d’un revenu :

Les juges nous rappellent que la prudence est de mise lors de la retenue des BNR dans l’établissement du revenu d’une partie, car souvent les BNR ne représentent pas des sommes liquides en possession d’une partie, mais plutôt l’avoir d’un actionnaire dans les biens immobiliers d’une société3.

La jurisprudence abondante sur la question illustre que les tribunaux peuvent néanmoins imputer entre 5% et 100% des BNR d’une entreprise au revenu de la partie concernée, bien que de manière générale les juges s’en tiennent plutôt autour de 5% à 15%. Chaque cas devant être évalué individuellement et en fonction des faits particuliers au dossier. De manière générale cependant, les juges ont plutôt tendance à inclure les BNR au revenu lorsqu’il s’agit d’un actionnaire unique ayant le plein contrôle sur sa compagnie.

L’équipe de Dunton Rainville a l’habitude d’accompagner les particuliers et les entrepreneurs dans le cadre de leur dossier familial et de divorce. N’hésitez donc pas à communiquer avec nous pour toutes questions ou assistance que vous pourriez juger opportunes à l’occasion de votre divorce ou séparation ou encore en prévision de celui-ci.


1 Droit de la famille – 07382, 2007 QCCA 297 (CanLII), [2007] R.D.F. 23 (C.A.)
2 Article 9 du Règlement sur la fixation de la pension alimentaire pour enfants Article 825.12 du Code de procédure civile Droit de la famille – 081802, 2008 QCCA 1390 (CanLII), [2008] R.D.F. 433 (C.A.)
3 Droit de la famille — 091006, 2009 QCCA 847 (CanLII) Droit de la famille – 1513, 1992 CanLII 3823 (QC CA)